10 Commandes Windows les plus utiles que vous devez absolument connaitre

Pour réaliser certaines opérations de maintenance ou pour corriger certains problèmes sur un ordinateur sous Windows, nous sommes amenés à lancer directement des commandes Windows via une fenêtre noire appelée Invité de commandes ou prompt en anglais. Pour ouvrir cette fenêtre, il suffit de taper cmd dans la zone de recherche Windows et de cliquer sur cmd.exe ou sur Invité de commandes. Généralement, il est conseillé de faire un clic droit sur cmd.exe ou sur Invité de commandes et de choisir Exécuter en tant qu’administrateur afin de s’assurer d’avoir les droits nécessaires pour exécuter vos commandes. En parlant de commandes, nous avons sélectionné pour vous une petite liste de 10 commandes Windows couramment utilisées que nous vous invitons à découvrir.

1 – ipconfig : Pour trouver rapidement votre adresse IP

C’est vrai que vous pouvez trouver l’adresse IP de votre machine dans les paramètres du Panneau de configuration, et pour ça il vous faudra quelques clics pour y arriver. Mais la commande ipconfig vous offre un moyen bien plus rapide de déterminer l’adresse IP de votre ordinateur et d’autres informations, telles que l’adresse de sa passerelle.

C’est un utilitaire de commande texte qui vous permet d’obtenir diverses informations liées aux cartes réseau et offre un contrôle dans une certaine limite sur les connexions TCP/IP actives. La fonction ipconfig peut être exécutée seule ou avec des paramètres. Ceux les plus courants sont ipconfig /all, ipconfig /release et ipconfig /renew.

Pour utiliser la commande ipconfig, tapez simplement ipconfig à l’invite de commandes. Vous verrez une liste de toutes les connexions réseau présent sur votre ordinateur.

Pour encore plus de détails, vous pouvez utiliser la commande ipconfig /all. C’est une fonction encore plus complète qui affiche toutes les informations IP actives pour toutes les cartes y compris les informations à propos de votre serveur DNS ou de votre adresse MAC.

  • Commande à exécuter :
ipconfig

2 – ipconfig /flushdns : Pour vider votre cache DNS

Windows conserve dans le cache DNS l’historique de toutes les adresses que vous avez visité ce qui permet de gagner du temps lorsque vous accédez à nouveau aux mêmes adresses à l’avenir. Si jamais un site change son adresse IP, vous ne pourrez plus accéder à ce site immédiatement, vous devez d’abord vider votre cache DNS pour pouvoir accélérer les futures connections que vous ferez sur ce site internet. Pour vous assurer que Windows obtient des adresses à partir des nouveaux serveurs DNS au lieu d’utiliser les anciennes entrées mises en cache vous devez exécutez la commande ipconfig /flushdns

  • Commande à exécuter :
ipconfig /flushdns

3 – ping : Pour résoudre les problèmes de connexion réseau

Si vous rencontrez des problèmes de connexion à un site Web ou d’autres problèmes de connexion réseau, Windows et d’autres systèmes d’exploitation disposent d’outils standard que vous pouvez utiliser pour identifier les problèmes.

D’abord, il y a la commande ping par laquelle Windows envoie des paquets a une adresse spécifique. Pour exécuter cette commande, vous devez taper ping suivi du nom de domaine ou de l’adresse IP du domaine comme par exemple ping google.com ou ping 8.8.8.8. Le serveur à cette adresse répond et informe qu’Il a reçu la requête ping. De cette façon, vous serai en mesure de savoir si des paquets sont arrivés ou à destination, s’ils ont subi des pertes, si le réseau destination est saturé et le temps de réponse du serveur.

Ping, acronyme de Packet INternet Groper est sans nul doute l’un des outils d’administration de réseau le plus connu. Il s’agit de l’un des outils les plus simples puisqu’il permet, grâce à l’envoi de paquets, de vérifier si une machine distante répond et, par extension, qu’elle est accessible par le réseau.

Sa mise en oeuvre de base nécéssite l’ouverture d’une fenetre invite de commande, comme la plupart des outils de diagnostic réseau. L’outil ping permet ainsi de diagnostiquer la connectivité réseau grâce à une commande du type : ping nom.de.la.machine

  • Commande à exécuter :
ping NomDeDomaine

ou

ping adresse_IP

Comme par example

ping novatutoriel.com

4 – tracert : Pour résoudre les problèmes de connexion réseau

La commande tracert trace l’itinéraire que prend un paquet pour atteindre une destination et vous donne des informations sur chaque saut le long de cette route. Par exemple, si vous exécutez tracert google.com, vous verrez des informations sur chaque nœud avec lequel le paquet interagit pour atteindre le serveur de Google. Si vous rencontrez des problèmes de connexion à un site Web, Tracert peut vous orienter sur l’origine du problème.

  • Commande à exécuter :
tracert google.com

 

5 – sfc /scannow : Analyse les fichiers système de votre ordinateur pour découvrir d’éventuels problèmes

Windows inclut un outil de vérification de fichiers système qui analyse tous les fichiers système Windows et recherche les problèmes. Si les fichiers système sont manquants ou endommagés, le vérificateur de fichiers système les réparera. Cela peut résoudre les problèmes avec certains systèmes Windows.

  • Commandes à exécuter :
sfc /scannow

6 – cipher : Supprimer ou écrase définitivement un répertoire

La commande cipher est principalement utilisée pour gérer le cryptage, mais elle dispose également d’une option qui écrira les données parasites sur un lecteur, effaçant ainsi son espace libre en garantissant qu’aucun fichier supprimé ne puisse être récupéré.

Vous savez ! les fichiers supprimés, malgré qu’ils sont supprimés, restent toujours sur la mémoire morte du lecteur et peur être récupérés à tout moment par des logiciels tiers. Si vous voulez vous assurez que ce que vous effacez de votre lecteur ne soit jamais récupéré de quelque manière que ce soit, la commande cipher est fait pour ça. Elle efface le contenu de votre lecteur de telle sorte qu’il soit effectivement effacé. Ici, E:\ représente la lettre du lecteur.

  • Commande à exécuter :
cipher /w:E:\

 

7 – netstat -an : Liste les connexions réseau et les ports

La commande netstat est particulièrement utile, elle affiche toutes sortes de statistiques réseau lorsqu’il est utilisé avec ses différentes options. L’une des variantes les plus intéressantes de netstat est netstat -an, qui affiche une liste de toutes les connexions réseau ouvertes sur un ordinateur, ainsi que le port qu’il utilise et l’adresse IP étrangère à laquelle il est connecté.

  • Commande à exécuter :
netstat -an

8 – nslookup : Recherche l’adresse IP associée à un domaine

Lorsque vous tapez un nom de domaine (par exemple, dans une barre d’adresse du navigateur), votre ordinateur recherche l’adresse IP associée à ce nom de domaine. Vous pouvez utiliser la commande nslookup pour trouver cette information par vous-même. Par exemple, vous pouvez taper nslookup google.com à l’invite de commande pour trouver rapidement l’adresse IP attribuée à ce serveur de Google. Vous pouvez de même effectuer une recherche inversée en tapant une adresse IP pour trouver le nom de domaine associé.

  • Commande à exécuter :
nslookup google.com

9 – shutdown : Pour créer des raccourcis d’arrêt pour Windows

La commande shutdown est une commande d’invite de commande qui peut être utilisée pour arrêter, redémarrer, déconnecter ou mettre en veille prolongée votre propre ordinateur. Elle peut également être utilisée pour arrêter ou redémarrer à distance un ordinateur auquel vous avez accès via un réseau.

Certes, il était plus utile dans Windows 8 où le bouton d’arrêt était plus difficile d’accès, mais toujours utile peu importe la version de Windows que vous utilisez. Vous pouvez utiliser la commande pour créer vos propres raccourcis et les placer dans le menu Démarrer, sur le bureau ou même dans la barre des tâches.

Pour plus de compréhension, je vous invite vivement à consulter cet article où nous détaillons l’utilisation de cette commande très utile.

  • Commande à exécuter :

Permet d’éteindre votre ordinateur après 30 Min

shutdown.exe -s -t 30

Si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement de la commande shutdown, je vous laisse découvrir cet article.

10 – Telnet : Pour se connecter aux serveurs Telnet

Le client telnet, il s’agit d’une des fonctionnalités Windows facultatives qui n’est pas installé par défaut mais que vous pouvez installer via le Panneau de configuration. Une fois installée, vous pouvez l’utiliser pour vous connecter aux serveurs telnet sans installer de logiciel tiers. Pour activer cette fonctionnalité, il faut :

  • Ouvrir la console Exécuter en combinant les touches Windows + R.
  • Taper appwiz.cpl dans la console et cliquer sur OK.
  • En haut à gauche, cliquer sur Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows.
  • Dans la fenêtre des Fonctionnalités de Windows, cocher Client Telnet et valider par OK

Le client Telnet est maintenant ajouté à Windows. Il suffit d’ouvrir un Invite de commandes pour se connecter en Telnet sur un ordinateur distant ou un équipement réseau

  • Commande à exécuter par exemple :
telnet 192.168.0.101

 

Il n’y a pas que ces 10 commande qui sont nécessairement les plus utilisées. Si vous vous utilisé une commande le plus souvent et que vous aimeriez partager avec nous, merci de le laisser en commentaire. Encore une fois de plus merci de nous lire, merci de nous recevoir chez vous. Si vous avez aimé, merci de partager pour les autres. Et si ça vous tante, nous serons ravis que vous nous laissiez un j’aime pour notre page Facebook.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


La modération des commentaires est activée. Votre commentaire apparaîtra une fois approuvé