Comment ramener le HTTPS et le WWW dans la barre d’adresse Google Chrome

Google Chrome 76 a fait ses débuts il y a quelques jours, non seulement avec un tas de nouvelles fonctionnalités, mais aussi avec ce qui est perçu comme un changement plutôt controversé.

La société de recherche a décidé de supprimer le schéma HTTPS et le sous-domaine spécial WWW de la barre d’adresse du navigateur afin d’améliorer la « simplicité, la convivialité et la sécurité des surfaces d’interface utilisateur ».

Emily Schechter, membre de l’équipe de développement Chrome explique que l’objectif était de rendre les URL « plus faciles à lire et à comprendre, et de supprimer les distractions du domaine enregistrable ».

L’idée de Google de supprimer les formats WWW et HTTPS n’est pas nouvelle. A l’automne 2018, l’entreprise avait initialement prévue de débarrasser ces deux éléments des URL sur Chrome, mais en raison de la confusion suscitée par les utilisateurs du monde entier, Google a alors décidé de conserver un peu plus longtemps les deux formats.

Cette fois, cependant, Google semble très attaché à ce changement, car Schechter explique que cette approche a déjà été testée dans le cadre des versions Canary, Dev et Bêta de Google Chrome depuis plusieurs mois.

Mais, comme tout le monde n’est pas grand fan des URL sans les balises WWW et HTTPS dans la barre d’adresses, ce que Google nous impose, nous allons essayer de ramener ces deux éléments pour laisser paraître les adresses Web normalement.

Pour ramener l’ancien format d’URL, Google même propose aux utilisateurs expérimentés d’installer l’extension Suspicious Site Reporter afin d’afficher l’URL complète dans la barre d’adresse.

Le but de cette extension n’est pas de ramener le HTTPS et le WWW, mais plutôt de signaler les sites Web qui, selon les utilisateurs, pourraient être dangereux pour la navigation sécurisée Google.

Non seulement l’extension n’est pas faite pour ramener l’URL classique, installer une extension de navigateur dans ce but n’est pas nécessairement la méthode la plus pratique pour annuler un changement qui, selon Google, serait utile pour tout le monde.

Heureusement, toutefois, une fonctionnalité toujours disponible dans le navigateur vous permet de désactiver le chargement apporté par Google et de revenir à l’affichage classique des URL.

Pour ce faire, saisissez dans la barre d’adresses de Chrome, ce qui suit.

chrome://flags

Maintenant, dans la champ de recherche, juste en haut de la page, copier-coller ceci.

Omnibox UI Hide Steady-State URL Trivial Subdomains

Pour aller plus vite et accéder directement à la fonctionnalité recherché, copier-coller ce raccourci dans la barre d’adresse de Chrome.

chrome://flags/#omnibox-ui-hide-steady-state-url-trivial-subdomains

Le paramètre que nous recherchons apparaît sélectionnée en jaune. Chrome 76 est livré avec ce paramètre défini sur une valeur par défaut, ce qui signifie qu’il est activé (Enabled). Alors cliquez sur le menu déroulant et réglez-le sur désactivé (Desabled). Cliquez sur Relaunch Now, votre navigateur va redémarrer pour enregistrer les modifications.

Pour Vivaldi, la société derrière le navigateur sous Chromium du même nom, la nouvelle approche de Google est à la fois bonne et mauvaise. La société estime que les utilisateurs devraient être autorisés à choisir comment ils souhaitent définir le comportement des URL dans la barre d’adresses, comme c’est le cas avec Vivaldi.

Bien que l’indicateur susmentionné soit un moyen assez facile d’annuler les modifications de Google, on ignore si la société envisage de le supprimer ou non dans les futures mises à jour du navigateur Chrome.

Mise à jour :
Page Facebook

NEWSLETTER
Abonnez-vous maintenant et recevez toutes les nouvelles publications directement dans votre mail

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER…

Top 12 Meilleurs jeux de football pour Android

Google Play Store est le marché officiel du système mobile Android qui met à disposition des utilisateurs une panoplie d’applications et de jeux. Au sein de ce store, tout comme les applications, on en compte un nombre infini [Lire la suite]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Merci de poster vos commentaires en respectant ceux des autres