Ne manquez pas nos 10 conseils pratiques pour les mots de passe

Le mot de passe est un sujet sans fin. Ça fait plusieurs années déjà que l’internet existe et nous n’avons toujours pas appris la leçon en ce qui concerne les mots de passe en ligne. Mais, c’est tout à fait normal d’autant plus qu’il n’existe pas de standard pour définir, ni sécuriser ou encore maintenir un mot de passe bien au chaud.

Même si la gestion des mots de passe y va de chacun, les conseils et les bonnes pratiques concerne tout le monde, car mis à part le fait qu’ils vous permettent de rappeler quelques règles, vous en tireriez toujours quelques choses de nouveaux à ajouter à ce que vous connaissez déjà.

Si vous êtes d’accord avec moi, découvrez nos 10 conseils indispensables pour la gestion de vos mots de passe.

1. Définissez des mots de passe longs

Pour commencer, vous devez absolument apprendre à définir des mots de passe bien longs, et rassurez-vous, un mot de passe long n’est pas synonyme de difficile à garder, car justement, c’est ce à quoi on se conviant pour utiliser des mots courts facile à deviner par l’autre.

Les individus qui vous guettent utilisent procèdent de plusieurs manières pour tenter d’accéder à vos comptes. Ils essayent de saisir manuellement, et de façon aléatoire des lettres, des chiffres et des symboles pour deviner votre mot de passe. La méthode la plus rependue consiste à utiliser ce que l’on appelle une « attaque par force brute ».

Dans cette technique, un programme informatique parcourt toutes les combinaisons possibles de lettres, de chiffres et de symboles aussi rapidement que possible pour déchiffrer votre mot de passe. Plus votre mot de passe est long et complexe, plus ce processus est long et a de forte chance d’échouer. Les mots de passe de trois caractères peuvent prendre moins d’une seconde à déchiffrer.

2. Faites de vos mots de passe, un mot sans sens

Les mots de passe longs sont bons, mais, les mots de passe longs qui incluent des mots et des phrases aléatoires sont préférables. Si vos combinaisons de lettres ne figurent pas dans le dictionnaire, si vos phrases ne figurent pas dans un livre publié et si elles ne sont pas grammaticalement correctes, elles seront plus difficiles à déchiffrer.

Il y en a certains, pour choisir leurs mots de passe préfèrent utiliser le nom de leur équipe de foot préférée, le nom de leur série télévisée préférée ou un acteur fan de la série, le nom de leur enfant, la date d’un jour mémorable, voire même les débuts des touches du clavier « azerty » ou « qwerty » ou même « 123456 ». C’est très dangereux, c’est en fait la première des choses à éviter.

3. Chiffres, lettres et symboles obligatoires

Mélangez au hasard des symboles et des chiffres avec des lettres. Vous pouvez par exemple substituer un zéro à la lettre O ou un @ à la lettre A. Si votre mot de passe est une phrase, envisagez de mettre la première lettre de chaque nouveau mot en majuscule, ce qui vous facilitera la tâche. Un bon mot de passe doit contenir des chiffres, des lettres minuscules et majuscules et obligatoirement un symbole minimum, c’est très important sur Internet.

4. Éviter d’utiliser des informations personnelles

Si des informations vous concernant sont facilement identifiables, telles que votre anniversaire, votre adresse postale, votre ville de naissance, votre lycée, ainsi que le nom de votre famille et de votre animal de compagnie, ne les incluez pas dans votre mot de passe. Celles-ci ne font que rendre votre mot de passe plus facile à deviner.

Si vous devez choisir des questions de sécurité lors de la création d’un compte en ligne, sélectionnez des questions dont vous êtes sûr qu’un proche ne trouvera pas aussi si facilement les réponses. Par exemple, en quoi votre anniversaire, votre adresse postale, votre ville de naissance, votre lycée, ainsi que le nom de votre famille et de votre animal de compagnie sont des questions de sécurités si déjà vous les avez indiqués publiquement dans vos comptes de médias sociaux.

5. Changer vos mots de passe périodiquement

Pour vos mots de passe, la sécurité n’a pas de coût, vous devez absolument avoir l’habitude de changer périodiquement vos mots de passes. Si ça vous semble lourd et asservissant, changez au moins, plus fréquemment, les mots de passe des comptes que vous utilisez habituellement et qui sont ouverts dans votre navigateur ou dans leurs applications respectives.

6. Ne pas réutiliser un mot de passe après un certain temps

Ça c’est l’une des erreurs les plus communes que je vous invite à éradiquer absolument. Plus vos informations sont sensibles, plus souvent vous devriez changer votre mot de passe. Une fois qu’il a été modifié, n’utilisez plus ce mot de passe. D’autres vous dirons de ne plus l’utiliser pendant très longtemps, je vous propose tout simplement de l’oublier. Il fait partir du passé et n’a plus rien à faire pendant que vous évoluez.

Le truc c’est que lors des attaques massives, vous n’avez aucune manière de savoir si vos comptes ont été compromis ou pas. Mais, par reflexe, vous avez modifié vos mots de passe. Si après plusieurs années, vous venez à réutiliser encore un mot de passe, vous avez délibérément exposé vos données, si entre temps le mot de passe était stocké dans la base de donnés des pirates lord s’un quelconque attaque.

Si des compagnies comme Google vous refuse déjà d’utiliser un ancien mot de passe sur Gmail, pourquoi vous vous voudriez le réutiliser pour vos autres comptes. Le mieux, c’est de le laisser derrière vous.

7. Partagez vos mots de passe avec la bonne stratégie

Il peut arriver que vous ayez le besoin de partager vos mots de passe avec un proche pour qu’il vous rende un service, dans ce cas, même si vous pouvez après changer le mot de passe, il est conseillé de partager le mot de passe séparément. Vous pouvez envoyer une partie par mail et l’autre partie par WhatsApp, Messenger, Telegram, tout ce que vous voulez.

8. Sachez garder vos mots de passe

Ne tapez pas votre mot de passe sur votre appareil si vous êtes à la vue de tous. Et ne collez non plus votre mot de passe sur un pense-bête sur votre ordinateur de travail. Si vous stockez une liste de vos mots de passe, ou mieux encore, une feuille d’indices de mot de passe sur votre ordinateur dans un fichier, prenez soins de nommer au hasard ce fichier pour éviter qu’un fouineur ne puisse s’en accaparer.

9. Définissez vos mots de passe avec la bonne stratégie

Si vous êtes surtout acteur du web, va allez devoir s’habituer à garder beaucoup de mots de passe en tête. Ne pas a caque fois se prendre la tête, vous pouvez choisir de définir les mots de passe selon l’importance et surtout selon une catégorie.

Plus précisément, vous pouvez par exemple utiliser un même mot de passe pour vos comptes de médias sociaux, avec au début ou à la fin du mot de passe, deux lettres du nom du compte que vous enregistrez. Si vous choisissez de mettre avant ou après votre mot de passe, les deux lettres du compte, essayez de garder ce standard, si non, bonjour les embrouilles.

10. Utilisez un gestionnaire de mots de passe si besoin

Si vous avez tellement de mots de passe qui vous dérangent à la tête, sautez vite pour aller chercher un gestionnaire de mots de passe. Les gestionnaires de mots de passe sont des services qui génèrent et stockent automatiquement des mots de passe forts en votre nom. Ces mots de passe sont conservés dans un emplacement crypté et centralisé, auquel vous pouvez accéder avec un mot de passe maitre ou principal. (Surtout, ne perdez pas celui-là !).

De nombreux services sont gratuits et incluent des fonctionnalités optionnelles telles que la synchronisation de nouveaux mots de passe sur plusieurs appareils et l’audit de votre comportement pour vous assurer que vous n’utilisez pas le même mot de passe trop fréquemment.

Si vous cherchez un gestionnaire de mots de passe gratuit et sûr, n’allez pas chercher loin, choisissez entre BitWarden, KeePass ou LastPass. Si vous préférez les solutions professionnelles, là aussi, n’allez pas chercher trop loin, prenez Dashlane qui se veut très ambitieux ou 1PassWord pour sa simplicité.

Mot de fin

Rien que pour avoir lu jusque-là, je comprends que tu as d’une certaine manière appris quelque chose d’utile, et j’en suis très ravi. Surtout, n’oublie pas de nous suivre sur Facebook et Twitter. Et pour ton entourage, partage ceci sur les réseaux sociaux sans oublier de t’abonner à la Newsletter pour recevoir de temps à autres nos autres nouvelles publications directement dans ton mail.

Mise à jour :
Page Facebook

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Merci de poster vos commentaires en respectant ceux des autres